nl
Inscription

Actualités

News 7 février 2019

Préserver la biodiversité, c’est ma nature ! 

.

Connaissez-vous bien votre voisinage ? 

Zoé la kiné, Paulo le cuistot, Roger le boulanger,… Sans doute les croisez-vous régulièrement dans votre quartier !

Mais connaissez-vous Josy la chauve-souris, Mireille l’abeille, ou Estelle la coccinelle qui vivent à deux battements d’ailes de votre cocon ? Et Philibert le ver de terre ou Gédéon le hérisson, qui vivent sous vos talons ?

Voisins discrets, mais pourtant bien là, comme beaucoup d’autres espèces, chacun d’entre eux ont un rôle à jouer pour notre santé et celle de notre quartier.

Prenons le temps d’observer notre environnement et ces voisins auxquels on ne pense pas forcément. Adaptons nos gestes pour qu’ils se sentent un peu plus chez eux !

 

Préserver la biodiversité, c’est ma nature ! 

L’immense variété de la vie sur Terre composée de nombreuses espèces et toutes les relations qu’elles tissent entre elles et avec leurs milieux s’appelle la Biodiversité.

Elle se compose à la fois d’animaux, de plantes, de champignons ou de micro-organismes qui peuplent nos parcs et jardins, nos forêts, nos cours d’eau… Elle est tout autour de nous et l’Homme en fait partie.

La biodiversité est à l’origine de nombreux produits et services utilisés par les humains. Elle joue un rôle essentiel dans pratiquement tous les aspects de notre vie (alimentation, santé, construction, loisirs, …), c’est pourquoi sa préservation est primordiale pour notre avenir !

Nous pouvons agir, à notre niveau, individuellement et collectivement pour faire changer les choses chaque jour.

Alors, pour votre fête des voisins et au quotidien, pensez Biodiversité…

  • Pour le jardin, ne cherchez pas trop loin. Un jardin simple au naturel sera parfait pour vos invités !  Planter des arbres, plantes, fleurs et haies indigènes, ne les taillez pas avant ou pendant la floraison. Laissez l’herbe et les fleurs sauvages pousser. Ce sera le buffet de nombreux animaux, papillons et insectes pollinisateurs.  Bannissez les pesticides dont les herbicides ! Cela tue les mauvaises herbes mais souvent tout ce qui est vivant aussi ! Et en plus de polluer, ce n’est pas sans risque pour la santé ! Un jardin pour accueillir la biodiversité, c’est un jardin diversifié !

 

  •  Votre jardin est une discothèque naturelle, profitez des sons de la nature, baissez le volume de la musique et évitez les éclairages de nuit. Les pollutions sonores et lumineuses ont un réel impact négatif sur la faune et sur la flore. Un éclairage de nuit, ça peut être joli, mais pensez à nos petits amis : La lumière perturbe de nombreuses espèces animales (insectes, oiseaux, chauve-souris, batraciens, …) dans leurs déplacements et comportements. Elle attire fortement les insectes et est un risque de mortalité directe pour ceux-ci. Evitez la mise en lumière d’éléments naturels (arbres, rocailles, plans d’eau,…) et éclairez votre extérieur le moins possible en veillant à diriger la lumière vers le sol.

 

  • Pour le repas, pensez proximité, bio et pourquoi pas fait maison ! Garnissez vos jardinières de plantes indigènes et aromatiques que vous pourrez cuisiner. Profitez-en pour vous faire un petit potager sur votre terrasse, balcon ou dans votre jardin ! Faites vos courses chez les producteurs du coin ! Mettez la main à la pâte !

 

  • Un barbecue en vue ? Utilisez des combustibles et allume-feux naturels (bois, vignes, coco, …). Beaucoup moins nocifs pour l’environnement et moins risqué pour la santé que  du charbon de bois, des zips, du liquide d’allumage, etc… Ou encore mieux, utilisez un barbecue électrique pour limiter la pollution de l’air ambiant. A éviter quoi qu’il arrive : le barbecue jetable, option la plus polluante.

 

  • N’abandonner pas vos déchets dans la nature ou dans la cuvette du WC! Qu’ils soient solides ou liquides, comme des huiles de fritures… Cela polluerait les sols et les eaux ou provoquerait un risque d’ingestion par les animaux. Poubelles de tri, recyclage ou compostage, … . Réfléchissez à la gestion des déchets de votre fête.

 

  • Pour les fumeurs, prévoyez des cendriers remplis de sable. D’une part, vous préserverez la nature dans laquelle un mégot met 2 ans à se décomposer. D’autre part, cela évitera aux petits animaux et aux oiseaux de les ingérer. Mais aussi, cela évitera les risques d’incendie.

 

  • Comme transport, un peu de sport ! Préférez rejoindre la fête à pied ou à vélo. A l’aller, cela vous mettra en appétit, au retour, cela vous aidera à digérer. Et en plus, vous pourrez partager ce chemin avec vos voisins !

A toutes les méthodes dangereuses, pour la biodiversité et pour votre santé, préférez des méthodes naturelles, respectueuses de l’environnement !

Un quartier agréable et en bonne santé, c’est un quartier riche en biodiversité !

Nos Partenaires Institutionnels

Nos partenaires privés

Nos partenaires média